Les différentes règles à connaître sur la fiscalité LMNP

February 7, 2024

Le régime fiscal LMNP est assez attrayant. Mais avant d'y mettre un pied dedans, il est nécessaire de comprendre ce statut en long et en large. C'est pourquoi cet article se propose de vous parles des règles essentielles que vous devez savoir sur la fiscalité LMNP.

Comprendre les régimes fiscaux en LMNP

Pour les loueurs en meublé non professionnels (LMNP), la fiscalité est un aspect crucial à maîtriser. Deux régimes fiscaux sont principalement utilisés : le micro-BIC et le régime réel simplifié. Chacun présente des spécificités qui influent directement sur la gestion et la déclaration des revenus locatifs.

Le régime micro-BIC est souvent privilégié pour sa simplicité. Il offre un abattement forfaitaire de 50% sur les recettes locatives, représentant les charges. Cependant, aucune autre déduction n'est possible, ce qui peut s'avérer moins avantageux pour les propriétaires ayant des charges réelles supérieures à l'abattement.

À l'opposé, le régime réel simplifié permet de déduire les charges réelles et l'amortissement du bien immobilier. Bien qu'il nécessite une comptabilité plus rigoureuse et la possibilité de recourir à un expert-comptable, ce régime peut s'avérer plus bénéfique fiscalement si les charges sont importantes.

Pour plus de détails sur les régimes fiscaux en LMNP, voir ici.

Optimisation fiscale et déductions possibles en LMNP

L'optimisation fiscale en LMNP passe par une connaissance approfondie des charges déductibles. Ces déductions réduisent le revenu imposable et peuvent engendrer des économies significatives.

L'amortissement du bien immobilier est une spécificité du régime réel simplifié. Il permet de répartir le coût d'acquisition du bien sur sa durée de vie estimée, diminuant ainsi le revenu imposable annuellement.

Voici une liste des charges déductibles en LMNP :

  • Les intérêts d'emprunt liés à l'acquisition du bien
  • Les charges de copropriété
  • Les frais de gestion et d'assurance
  • Les dépenses d'entretien et de réparation

Obligations déclaratives et seuils de revenus pour les LMNP

Le processus de déclaration des revenus issus de la location meublée est essentiel pour les LMNP. Il convient de comprendre les seuils de revenus qui influencent le choix du régime fiscal et les démarches à effectuer pour déclarer son activité.

Pour débuter, il est impératif de déclarer le début d'activité LMNP au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) ou au greffe du tribunal de commerce, dans un délai de deux semaines. Cette formalité administrative initiale permet de recueillir un numéro SIRET, nécessaire pour la déclaration fiscale.

Les revenus issus de la location meublée sont imposables dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Selon le montant des recettes locatives, le loueur pourra opter pour le régime micro-BIC ou le régime réel simplifié. Le seuil de revenus pour le micro-BIC est fixé à 72 600 euros pour les locations meublées classiques et à 176 200 euros pour les meublés de tourisme classés.

Il est crucial de respecter ces seuils car leur dépassement implique un basculement automatique vers le régime réel, nécessitant une comptabilité plus détaillée et la déclaration de formulaires fiscaux supplémentaires. Cela peut également avoir un impact sur les contributions sociales, actuellement à hauteur de 17,2%.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés